UNE GUEULE ? NON! TELLEMENT PLUS…

Publié le par ZEITNOT

Tôt, ce matin sur la route, après l'audition de l'inoubliable duo w.giesekingg.taschner, France Inter…

Une gueule du cinéma français, ainsi commençait le maigre billet consacré à bruno cremer. Formule convenue, et tout de suite, maigret. maigret sans omettre bien sûr noces blanches, vanessa paradis appelée en renfort pour nimber le grand comédien de quelques lueurs stellaires… J'imagine que l'on n'échappera pas à « l'épaisseur » du personnage. De tous ceux qui ont incarné le commissaire, bruno cremer me sembla le seul juste. Totalement juste par l’écoute, la voix, la diction, le regard, et une sorte d’humilité pétrie d’humanité. Et puis un tempo brahmsien, ma moderato, comme l’indiquait si souvent le maître hambourgeois. Bien des lecteurs savent que maigret c’était cela, rien que cela, ce peu si difficile à exprimer. Au risque de choquer, autant dans trois enquêtes que dans quelques personnages empruntés aux romans, Jean Gabin fit en simenon du Gabin. Ce regard sans pesanteur, ce regard pudique cherchant non pas à percer ou traquer, mais à comprendre, bruno cremer le donna dans bien des films à ses partenaires. Dès la 317ème section, quand le lieutenant Torrens-Perrin gravement blessé demandait une grenade à l’adjudant Willsdorff-Cremer avant qu’on ne l’abandonnât dans la jungle, j’avais été profondément ému par la sobre chaleur de l’acteur. On nous dit que cet après-midi france 2 rendra hommage au comédien en diffusant un épisode de la longue série tournée jusqu’en 2005. Modeste hommage, puisqu’en cet été de rediffusion maigret est au programme depuis quelque temps. Ce soir, ou un autre soir, un film peut-être, l’homme a joué pour tant de grands réalisateurs… Bertrand Blier, Sautet, Chéreau, Costa Gavras, Ozon, Visconti. Bien qu’il n’ait jamais reçu de César, cet homme fin et cultivé nous laisse une sorte de vieil or dans le cœur.

 

w.gieseking   & g.taschner

 

BEETHOVEN  http://www.youtube.com/watch?v=bSqf11wwl6Q

Brahms http://www.youtube.com/watch?v=0pWy1soo3t8

Franck http://www.youtube.com/watch?v=c6XSK9dz-Ck

 

 

images-7--copie-1.jpg

Publié dans IDEES

Commenter cet article

D.KELLER 14/08/2010 00:50


Vibrant hommage si mérité.


Tanya 11/08/2010 11:01


C'est très émouvant vraiment.


anto 10/08/2010 14:45


Ton regard sur cet acteur me semble très juste ,Kremer était l'anti vedette par excellence .Il me fait penser à Raimu par certains de ses aspects .


mocekx 10/08/2010 11:21


avant d"aller à la musique je tiens à dire que je partage sincèrement ce jugement sur ce grand acteur et sa talentueuse discrétion


Xavier Lainé 10/08/2010 05:05


N'étant pas cinééphile, j'aurais été bien en peine de dresser si vibrant hommage. Merci d ele faire: nos médias sont bien trop occupés aux sornettes gouvernementales pour s'occuper du départ d'un
comédien!