SARKO GRATIAS

Publié le par ZEITNOT

 

Votre somptueuse Majesté…

 

Gente Nadine, en sa cité de Toul, organise un pince-fesse en vue de fêter vos mille quatre-vingt-dix-sept jours de gloire. Connaissant la délicatesse et la distinction de votre délicieuse admiratrice, nous gageons que l'ambiance et les discours de cette dévote soirée auront la lumineuse pureté d'une gerbe de lys. Gros Bertrand, jamais en reste d'allégeance, réunit les preux qui vous soutiennent. Qui pourrait en douter, ces nobles fidèles seront nombreux et extatiques, surtout que ces héros savent, et vous l'avez élégamment rappelé dernièrement, que les investitures… C'est vous. Tous ces thuriféraires disposeront-ils des éléments de langage que vous aimez leur inculquer, nous le saurons bientôt.

Ici aussi, nous allons vous rendre respectueusement et joyeusement hommage, c'est donc avec une tendre ferveur que je vous informe de nos préparatifs.

 

Charles, talentueux modéliste, a fabriqué un yacht qui trônera sur le buffet.

Anatole et ses enfants ont fait de nombreux découpages dans un catalogue Rolex, ainsi nous porterons, en papier soit, les colifichets que vous prisez tant.

Sylvie a ceint de chatterton des Bic, la ressemblance avec les prestigieux Mont Blanc est parfaite, luxueusement nous pourrons calligraphier pour vous nos compliments énamourés.  

Serge a rapporté de votre capitale des reliefs qu'il a religieusement récupérés dans les poubelles du Fouquet's.

Ernest a ciselé dans un morceau d'acier provenant de Gandrange le profil de Ma'at, déesse qui inspire chacun de vos actes. 

Théodule a fait relier pleine peau les mémoires du subtil Monsieur Douillet.

Octavie s'est procurée celles de votre deuxième épouse et les a réduites en confettis.

Irène s'est entraînée à dire les poétiques textes de Monsieur Bigard.

Pierre, le cordonnier, vous a confectionné de superbes chaussures à talons compensés, genre drag-queen.

Othon a décoré nos murs de magnifiques photos, souvenirs fastueux de vos téméraires chevauchées camarguaises.

Victor, ayant appris que désormais un court vous est réservé à Roland Garros a fait recorder sa vieille Maxply Dunlop, nous vous l'enverrons sous peu. Ex 2/6, il adorerait se faire terrasser par vous…

Camille, grammairienne émérite, nous commentera les beautés de votre style.   

Ophélie, spécialiste des messages subliminaux a rédigé ce texte…

Nous voulons, Monsieur le Président, vous chanter notre indéfectible admiration mais cependant, nous aimerions bien savoir… Tout jouvenceau, vous éructiez sans cesse "je les niquerai tous", pourriez-vous nous dire où vous en êtes de cet humaniste et grandiose programme ?

 

MARC OGERET

 

La semaine sanglante http://www.youtube.com/watch?v=djuLvrGSFiI

La carmagnole http://www.youtube.com/watch?v=UexdWkqkrp0

Est-ce ainsi que les hommes vivent http://www.youtube.com/watch?v=6jN-Uu0ir_A

 

Et vous-même, votre sublime grandeur, chantant Ferré…

http://www.youtube.com/watch?v=StkPnFIizpE

 

 

Et toujours…

images-7--copie-1.jpg

Publié dans DERISION

Commenter cet article

tanya 13/05/2010 19:32


C'est si drôle et si vrai.


Elena 12/05/2010 07:18


Je n'ai pas voté pour lui et cela m'amuse de voir tant de gens regretter leur vote ! Amicalement, LNA


barovin 11/05/2010 17:47


Casses-toi riche con...
La France ...on l'aime ou on la quitte (Nicolas SARKOZY)


mocekx 11/05/2010 15:18


superbe ! je tente un retour ! amitiés


Fusette 2 10/05/2010 21:23


Bonsoir Voisin. Un vrai délice de te lire..Nous voilà bien affublés d'un "drôle" de président..qui, en 3 ans n'en a pas "foutu une ramée" pour le bon peuple..
Pour l'anecdote (qui, justement prouve que tous nos "beaux" sinistres n'ont rien foutu)
Samedi soir (sur la terre) nous recevions autour d'une trouspinette et d'un préfou nos voisins fraîchement arrivés de la région parisienne. Des "besogneux", lui OS et elle couturière (çà n'existe
plus çà..)
"L'immigration intérieure", direction Vendée, a commencé par leurs enfants, qui ont été muté par chez nous.
Et tout à coup, nos voisins ont senti le mauvais vent venir, à savoir : les incivilités, les dégradations sur leur voiture et dans leur jardin...ras-le-bol de l'insécurité...Alors, voilà sont
contents, ici, tout est clean...jusqu'à quand ?
Quand je pense qu'il y a encore pas si longtemps, les retraités pensaient aux plages de sable chaud..pour couler des jours heureux.
Que c'est-il passé ? malgré tous les ministres de la "ville" sensés rendre agréable à vivre les "banlieues" Il me semble que c'est un grand constat d'échec..et mat..