MERCI PROFESSEUR KNOUT !

Publié le par ZEITNOT

 

- éminent Professeur Knout, nous tenons à vous remercier de nous avoir choisis pour exprimer quelques idées qui, selon bien des experts, pourraient sortir notre pays de l'ornière.

- Oui, effectivement, tout à fait bien sûr, certes absolument, notez mon bon que ce ne sont pas des idées mais des solutions.

- Si nous avons bien compris c'est un entretien, déjà ancien, du Président avec Dominique Strauss Kahn qui est à l'origine de votre première solution.

- Si fait ! Mon bon. Si fait ! Effectivement en effet tout à fait bien sûr, le Président a déclaré qu'il avait voté la loi scélérate poussant la population à une oisiveté parasitaire, c'est-à-dire l'âge légal de la retraite à soixante ans.

-  Faites excuse Professeur, mais le Président s'est trompé ou a pris quelques libertés avec la réalité, lors du vote de cette loi… Il n'était pas député.

- Le Président ne se trompe jamais, le Président est un homme de vérité, donc, lorsqu'il a voté cette loi et qu'il n'était pas député, ce fut une irrégularité imputable à une faiblesse organisationnelle. La loi doit donc être abrogée, il faut aussi en tirer toutes les conséquences !

- Lesquelles Professeur ?

- C'est d'une simplicité biblique : on ne peut pas remettre au travail tous les gens qui ont bénéficié de cette bévue, mais il faut intégralement et par n'importe quel moyen récupérer les sommes indûment perçues, ça fait de l'argent, beaucoup d'argent. Ceux qui pourront rembourser le feront, les autres ne toucheront plus rien jusqu'à ce qu'ils se soient acquittés de leur dette.

- Mais comment ceux-là survivront-ils Professeur ?

- Nous en arrivons naturellement à la deuxième solution. Nul ne l'ignore, l'augmentation de l'espérance de vie est une catastrophe qui engendre des coûts de santé faramineux, je vous fais grâce des détails. Beaucoup de ces profiteurs, enfin et fort équitablement privés de ressources, ne pourront plus se nourrir et se loger, dans ces conditions leur scandaleuse longévité diminuera. Songez aux énormes économies que cela générera. Du même coup, bien des comptes sociaux reviendront à l'équilibre, bien des emplois budgétivores liés à la santé seront supprimés, d'autres aussi… Un exemple : les personnes âgées sont souvent des proies pour les voyous et les aigrefins, il faut de la police, il faut de la justice et tout cela est fort coûteux, sublata causa, tollitur effectus comme dit cette ganache de zeitnot ; je traduis : la cause supprimée l'effet disparaît. Pour une fois qu'il a raison le lamentable !

- Et la troisième solution Professeur ?

- La solidarité morale mon petit Monsieur, la solidarité morale !

- Que voulez-vous dire ?

- Je sais que les mesures indispensables que je préconise créeront quelques désagréments, or il faut rester humain et faire preuve d'empathie. Je suggère que les gens aisées, ceux que la crapule crypto stalinienne nomme les nantis, ces gens utiles et honorables donc, ces forces vives de la Nation, en contrepartie d'allègements fiscaux se verront confier des listes de pauvres, des trombinoscopes en quelque sorte, qu'ils garderont chez eux, des albums émouvants qu'ils fleuriront, que leurs enfants chériront, imaginez ces veillées chaleureuses de solidarité morale… Ainsi, dans une ambiance fraternelle et décomplexée, notre belle France pourra continuer à voguer fièrement sur l'océan de ce monde si beau et si passionnant. Je suis sensible aux larmes reconnaissantes et admiratives dont vos yeux de veau s'emplissent.

 

Le Professeur Knout, dans sa grandiose mansuétude, vous invite à formuler vos propositions, celle qu'il estimera la meilleure sera récompensée par une photo de Nico-Badinguet  portant  le premier coup de pioche au mur de Berlin.

     

KATIA RICCIARELLI

Pergolèse

http://www.youtube.com/watch?v=mNt13Vw-K6Q

Rossini

http://www.youtube.com/watch?v=mNt13Vw-K6Q

http://www.youtube.com/watch?v=QkIDudCCURI

 

Et toujours…

     

images-7--copie-1.jpg

Publié dans DERISION

Commenter cet article

D.KELLER 05/06/2010 17:57


C'est d'une logique inquiétante.


barovin 03/06/2010 17:06


Nous sommes gouvernés (façon de parler....) par un "mytho"...Putain, encore deux ans..!


anto 03/06/2010 14:10


Et si tout simplement on appliquait à NS et à ses plus proches séides le traitement qu'il avait prévu pour Vil Pain ? Mentir de cette façon est une maladie bien connue en psychiatrie et qui donne
froid dans le dos quand on sait qu'il a le bouton nucléaire entre les mains .Ravaillac au secours !


numberone 01/06/2010 16:18


Tes âneries ne font plus recette tout passe tout lasse
c'est Chantou qui rigole ça c'est du lourd


ZEITNOT 01/06/2010 18:39



Timide numberone, non tout ne lasse pas, ainsi vous ne vous lassez pas d'être stupide et lâche, il est vrai qu'il est difficile de lutter contre sa nature.



bmb 01/06/2010 13:39


Et si on cessait de les empêcher de mourir en fermant les hopitaux ? On peut également arrêter de les inciter à vieillir en les empêchant de fumer, boire, conduire vite conduire bourrés... j'en
oublkie... Tout ça nous fait des retraités en plus que dis je en plus, en trop!

en application du principe de précaution pour les retarites il suffit de supprimmer tout simplement le principe de précaution dans la vie quotidienne.