JANUS SUR BLOG

Publié le par ZEITNOT

- Explique ce titre sibyllin désolant zeitnot.

- Vingt à vingt cinq pour cent de risque, voire plus de côtoyer un frontiste… Les résultats des sondages nous l’ont démontré, c’est la proportion des sympathisants ou des possibles électeurs du FN. De ce fait, à une terrasse de café, dans la rue, au pied de l’immeuble et sur les blogs évidemment ces gens sont présents.

- Comment les reconnaître lamentable zeitnot ?

- Des propos glanés ici ou là, une conversation de voisinage, de simples réflexions peuvent éclairer, mais sur les blogs c’est bien plus difficile.

- Pourquoi navrant zeitnot ?

- Parce que les blogs offrent un terrain extrêmement favorable à la dissimulation.

- Explique-toi minable zeitnot !

- Trois exemples : je me souviens d’une dame qui me visitait sur Orange. En son blog elle empilait des blagues éculées souvent glanées chez d’autres, quelques caricatures, des animations mièvres, des devinettes pour attardés. à l’époque, rompant quelques lances avec celui que j’appelle maintenant le tavernier, quelle ne fût pas ma surprise d’y rencontrer ma rigolote… Comme le sordide elle tapait sur la CMU, les immigrés, les associations humanitaires, les intellectuels, les juges, les enseignants… On connaît le discours. Janus.

Toujours chez le tavernier, un abject violent allant même jusqu’à regretter qu’on ne puisse tuer toute la racaille non blanche, un acharné rivalisant en bassesse avec son grand ami… Chez lui, des articles pompés dans Géo ou des revues scientifiques, lisse le bonhomme. Janus.

Et puis une autre compilatrice grande amie des animaux mais quel déchaînement au comptoir des féroces. Janus.

- Et tu veux en venir où, médiocre zeitnot ?

- Recommander la prudence aux coeurs purs… Dès que l’on découvre qu’un visiteur fraie avec le tavernier, cesser toute relation avec lui d’autant plus que la duplicité de ces gens est grande. Certains font dans un éclectisme troublant, approuvent de-ci de-là des idées diamétralement opposée à celles du tavernier, pourfendent éventuellement notre Président. Mais cogner sur le Président n’est pas l’apanage des humanistes et des démocrates, l’extrême droite ne s’en prive pas car à ses yeux il ne fait pas assez dans la brutalité.

- Cesser pourquoi ?

- Pour une raison très simple, ceux qui fréquentent la taverne, sauf s’ils s’opposent fermement aux insanités de l’abject cabaretier ne sont pas incommodés par les effluves méphitiques de l’assommoir, cette insensibilité en dit long. Dans les tirades racistes, dans la volonté de nuire à toute solidarité, dans une propagande fascisante et intégriste, je fais court, dans toute cette ordure si ces gens viennent quotidiennement s’abreuver sans vomir c’est qu’ils partagent quelques idées, et comme toutes sont ignobles…

- Donc, selon toi, tous les clients sont de la même chair que ce tavernier.

- Pas tous, certains ont fréquenté le bouge pour y apporter la contradiction, dans tous les cas l’abruti répond systématiquement et même si on passe des heures dans ces relents de latrines, le nuisible aura toujours le dernier mot. Lorsque je parle de contradiction, il faut qu’elle soit bien modeste, car si l’on éclaire crûment l’ignorance, les mensonges, les impostures, la sottise, la tartufferie et l’indigence rédactionnelle de celui qui croit tout transcender, les représailles ne tardent pas. Irruption chez soi de visiteurs non identifiables, pas de lien, pas d’adresse mail, et au comptoir le déferlement des fidèles pour le lynchage. Ces sbires frontistes se tiennent les coudes, ce sont des virtuoses de la victimisation. Bref, converser avec eux expose à se renier ou à se faire massacrer. En chœur, comme E. Zeimour, comme R. Ménard ils détestent la « bien-pensance » c'est-à-dire tout ce qui s’oppose aux idées de la droite ultra et décomplexée, sans doute parce qu’ils pensent et agissent mal, et puis, bien que se prétendant pétris de gentillesse, dès qu’on les indispose en pointant leurs contradictions ou en critiquant l’un des leurs, le vocabulaire se relâche et ces abstinents du jugement deviennent aussi violents que vulgaires, totalement péremptoires.

- Un dernier exemple piteux zeitnot ?

- Sous un texte fustigeant le meurtre d’une jeune cambrioleuse rom, une visiteuse dépose : il faut bouter les roms hors de chez soi par n’importe quel moyen, par tact j’écris en privé à l’auteure en m’étonnant de son propos et en faisant référence au fait que nous partageons deux ou trois favoris peu suspects de racisme. Réponse aussi furibarde qu’assassine m’accusant d’écrire tellement mal qu’elle n’a rien compris.

 

Dont acte, la colérique n’avait compris ni l’article ni le message via contact. J’espère qu’elle est aussi virulente avec le tavernier dont elle semble être une affectueuse familière.

 

Il y a quelques temps, évoquant les trolls Télérama posait la question : internet rend-il méchant, sûrement pas mais la conjonction de l’orgueil, de la bêtise, de la médiocrité, de l’impulsivité, des vieilles frustrations et des rancunes remâchées leur met du venin au bout des doigts et puis surtout cette licence de publier sans qualification particulière et sans contrôle exacerbe leur mégalomanie. J’ai voulu voir où en était mon agressive harpie… Dans un article à la fois geignard et virulent, la dame souligne modestement qu’elle ne réclame aucune rétribution pour ses écrits d’une platitude jurant avec ses aspérités comportementales. Bien qu’assez écoeuré par son intervention sur un blog de douceur, elle m’a fait sourire. Enfin, disciple en rouerie du tavernier, la dame se dit harcelée, qu’elle aille jusqu’au bout et publie les diatribes qui l’accablent, je comparerai avec les saloperies qu’on laisse ici et sur le blog qui m’est cher.

 

N.B. toujours par tact je n’avais pas publié les deux commentaires, je les ai restaurés car parler sans preuves relève de la manipulation. En lien l’article et les douceurs de la gorgone.

 

 SATISFAITS OU PAS ?

       

 

Consolations A. SCRIABINE par W. SOFRONITSKY

Vers la flamme http://youtu.be/82DKeZXpSmI

Poème satanique http://youtu.be/EfggmQFaRi0

 

 

images-7--copie-1.jpg

Publié dans TAVERNE BRUNE

Commenter cet article

geotherme 05/06/2011 10:21



Attention ,la boite de Pandore est ouverte et elle permet d'éviter de parler des vrais problémes de l'époque:la finalité de notre systéme économique au service de quelques Financiers avides et
sans scrupules,visant le court terme et le profit maximun au risque de détruire notre humanité!!!



Axel21 02/06/2011 16:31



Quand on a du temps à perdre et qu'on lit les commentaires sur l'actualité de l'agrume, on finit par avoir une vision assez claire de ce que sont, passe moi l'expression, des pompes à merde. Ben
c'est comme ça, y en a! Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il en faut, encore qu' il faille bien de l'obscurité pour avoir de la lumière. De là à leur faire cas. Rester sur ses gardes, oui, en cas de
débordement. Tout le reste n'est affaire que d'éducation, je sais, ce n'est pas une mince affaire. Bien à toi.



ANTO 02/06/2011 16:13



Salut ,je suis entièrement de ton avis ,un blog peut cacher Jeckill et Hyde sous le même pseudo ,j'ai eu l'occasion de le vérifier .C'est d'ailleurs la même chose chez les posteurs de
commentaires sur des journaux en ligne ,mais un jour ou l'autre l'animal se trahit ,car il est difficile de chasser le naturel ,qui on le sait ne cesse de galoper


bonne soirée


 



D.Keller 31/05/2011 20:03



Vous êtes intelligent, généreux  talentueux et courageux. Merci pour ELLE. Les deux articles visent juste.



Laurence_philo 31/05/2011 16:50



Article édifiant tant au plan général que particulier, le lien m'a donné l'occasion de relire le brillant et fort utile article que vous aviez consacré à ce meurtre raciste. Cette fameuse
libération de la parole et cette fameuse liberté d'expression font que des gens protégés par des pseudos disent toutes les sottises et les saletés qu'ils ont dans la tête. Vous avez entièrement
raison ils ont deux visages et cette New Dawn en est un exemple parmi tant d'autres certainement. Je suis allée jeter un coup d'oeil, cette femme n'a pas le sens du ridicule, qui payerait pour
ses fiches nature et les petits échos de sa vie ? Elle trouve que vous écrivez mal ? Les médiocres détestent toujours ceux qui leur sont tellement supérieurs. Elle doit appartenir à un
groupe bien organisé car les réactions malveillantes, scandaleuses, vulgaires ne se sont pas fait attendre. Ces gens sont pourris. Merci pour votre intelligence, votre talent et votre courage. Je
vais proposer à mes élèves une réflexion sur les Trolls.