D’UN PRESQUE RIEN À UN TOUT

Publié le par ZEITNOT



La chaleur et la ferveur de ses mots, quand il faisait triste, réchauffaient nos cœurs…

Sans projecteurs cruels et sans assourdissante sono, au creux de nous, il faisait scintiller mille lueurs et nous chantait, comme au coin de la cheminée, ses espoirs, ses révoltes, ses amours et la liberté.

Fidèle à sa femme, à ses amis, droit, modeste et discret dans sa vie, près de la montagne si belle,

il est mort un peu avant le retour des hirondelles…

 

FERRAT

C’est beau la vie http://www.youtube.com/watch?v=2ieuU1ypjCg

Par Isabelle Aubret http://www.youtube.com/watch?v=9a0hBHmslMI

La commune http://www.youtube.com/watch?v=fBPKLBIP2oo

Potemkine http://www.youtube.com/watch?v=WtauB7xqT7M

Ma France http://www.youtube.com/watch?v=guYdxt3YLB4

Nuit et brouillard http://www.youtube.com/watch?v=sxs00VmmDoE

FERRAT – ARAGON

Aimer à perdre la raison http://www.youtube.com/watch?v=guYdxt3YLB4

 

 

Penser à eux c’est aussi lui être fidèle…

images-7--copie-1.jpg 

http://dons.fondationdefrance.org/netful-presentation-association/site/fdf/default/fr/donations/index.html

Commenter cet article

ASTRUC 24/03/2010 18:33


Il savait où étaient les vraies injustices. Il a connu très jeune l'épreuve de la lâcheté, de la méchanceté, de la haine. Il n'en ai pas moins resté un homme de coeur et aussi un magnifique poète.


Renard 23/03/2010 01:27


Il ne méprisait pas son auditoire lui, et offrait des chansons à textes, des poèmes d'Aragon, et "ceux d'en bas" comme se plaisent à dire certains l'écoutaient et l'aimaient... du reste, ils
étaient des milliers pour lui à son enterrement, mais nulle part on n'a vu un membre de ce gouvernement qui avait ce jour là je pense, égaré son ministre de la culture...


Nuances 20/03/2010 22:56


Un bel hommage à l'homme de coeur.


BMB 18/03/2010 13:17


le peuple ne se trompe pas longtemps sur la sincérité !


Trauma 18/03/2010 12:59


Notre France celle plurielle que l'on aime et qui se singularise des petites idées étriquées d'une droite décomplexée de son passé collaborateur.
Demandons la dissolution d'une secte dangereuse... sur mon blog